Lettre ouverte à Monsieur le Maire de Montigny le bretonneux

Publié le par Parents d'éléves Ecoles Samain

Collectif des parents d’élèves et riverains

du groupe scolaire Albert Samain

E-mail : non.fermeture.ecole.samain@gmail.com

non-fermeture-ecole-montigny.over-blog.fr                               Montigny-le-Bretonneux, le 12 juin 2009

                                                                                                             

Objet : Projet de fermeture du groupe scolaire Albert Samain en 2010

   LETTRE OUVERTE À MONSIEUR LE MAIRE SUITE À SA LETTRE ADRESSEE AUX PARENTS D’ÉLEVES DES ECOLES DU QUARTIER SOURDERIE NORD DU 29 MAI 2009

Monsieur le Maire,

 En tant qu’élu, vous avez des responsabilités importantes à assumer, aussi bien envers vos administrés que vis-à-vis des collectivités régionales et des autorités nationales. A ce titre, votre fonction bénéficie de toute notre considération.

En retour, en tant qu’administrés, nous souhaiterions bénéficier de la même considération de votre part et de celles de vos adjoints. Or, jusqu’à ce jour, concernant la fermeture du groupe scolaire Albert Samain, nous avons le sentiment inverse, aussi bien sur le fond que sur la forme.

Sur le fond, pour fermer le groupe scolaire Albert Samain, vous invoquez :

-          la réduction du nombre d’enfants sur le quartier et en particulier sur Albert Samain : en réalité, Albert Samain est l’une des plus grosses écoles du secteur, et le nombre d’enfants qu’elle accueille reste constant depuis 2000 et tend même à augmenter ces prochaines années (cf. chiffres du service scolaire joints)

-          la situation géographique d’Albert Samain « qui présente une distance à parcourir à pied ne dépassant pas, en moyenne, 400 m environ d’un autre groupe scolaire » : si les écoles Samain sont à 400 m des autres écoles, alors un schéma géométrique montre facilement que les autres écoles sont également à 400 m de Samain…

-          le souhait de la présence de deux groupes scolaires de chaque côté de l’avenue Joseph Kessel : pourquoi ? Pour que plus d’enfants aient à traverser cette avenue, ce qui sera le cas pour les élèves actuels de Samain qui seront redirigés vers Paul Fort ?

-          la nécessité de rénover le groupe scolaire Marie Noël (désamiantage ?), donc de réaliser une « opération à tiroirs » : vider les écoles Samain, séparer leurs élèves, pour y transférer ceux de Marie Noël. Pourquoi perturber deux écoles et un grand nombre de familles alors que la sagesse (sinon l’évidence) consisterait à libérer temporairement les locaux de Marie Noël en répartissant les effectifs sur le collège Bergson et les autres écoles voisines, dont Albert Samain ? 

Rappelons par ailleurs qu’Albert Samain, groupe scolaire de plain-pied, offre toute sécurité pour les enfants (pas d’étage, pas d’escalier, permettant aussi l’accès aux handicapés), ne nécessite pas de travaux particuliers et profite d’un environnement calme, protégé des grands axes. Si nécessaire, un aménagement pourrait être envisagé pour accueillir les enfants de Marie Noël (préfabriqués…).

 Le choix prioritaire de la municipalité vis-à-vis des parents et de la santé des enfants devrait être la fermeture transitoire de Marie Noël pour les travaux urgents et non la fermeture d’Albert Samain qui ne présente aucun problème.

Sur la forme, reconnaissez que celle-ci laisse à désirer en la matière : information parcellaire, tronquée,…démarches incitatives…puis qualifiées de consultatives…, contradictions entre vos déclarations (« nous nous y sommes pris suffisamment longtemps à l’avance pour que personne n’ait l’impression que cela se fait dans la précipitation », Nouvelles de Versailles 03/06/09) et le fait que le sujet n’allait pas (encore) être abordé en Conseil Municipal avant l’été. A ce propos, l’article dans l’Ignymontain de juin 2009 annonçant la « fermeture prochaine pour l’école Samain » à la rentrée 2010, est totalement prématuré et très maladroit  : les parents d’élèves ainsi que les élus du Conseil de Quartier Sourderie Nord n’avaient pas été officiellement prévenus à cette date et…le débat sur le sujet n’a pas encore eu lieu, à ce jour, en Conseil Municipal…

Les « quelques réactions affectives » dont vous parlez, représentent plus de 400 signataires de la pétition en cours, près de 200 familles, et nos réactions ne sont pas affectives, mais fondées. Les décisions précipitées sont en général bâties sur de mauvais fondements et cachent des choix peu crédibles.

Cette façon de procéder et les mauvaises raisons évoquées a posteriori décrédibilisent le choix que votre équipe a tant de mal à expliquer, sinon à justifier (quel est réellement l’objectif final ?).

La réaction des familles vous a surpris : s’agirait-il de mépris ? D’une équipe dirigeante qui prône le débat « démocratique » et la concertation quand cela l’arrange et s’en passe vis-à-vis de ses administrés ? Vous dîtes assumer complètement votre décision en tant qu’élus, dans ce cas, pourquoi ne pas exposer vos arguments, vos projets en réunion publique ? Pourquoi faire cela dans la précipitation sinon dans l’ombre ?

Il est bon que vous vous rappeliez que vous avez été élus. Nous sommes tous, parents d’élèves et riverains, Ignymontains, nous n’oublierons pas votre silence buté, l’opacité d’une décision prise dans l’urgence, votre peu d’intérêt pour nos enfants et les enseignants du groupe scolaire Albert Samain.

En son temps, vous avez vous même contesté les positions prises par vos autorités de tutelles : lors de la fermeture annoncée du collège Bergson (établissement public, aujourd’hui quasiment inutilisé…) ou lors de la décision du gouvernement de prolonger l’autoroute A12… Vous aviez peut être raison sur le fond et/ou sur la forme, admettez aujourd’hui vous aussi que d’autres peuvent ne pas être d’accord avec vous, et même qu’ils peuvent avoir raison !

Ecoutez vos administrés (vous parliez d’un « travail d’équipe intense, d’une implication personnelle sans relâche, d’une présence régulière sur le terrain, d’une écoute permanente » lors de votre élection 2008 (Ignymontain avril 2008)), ne vous butez pas pour tenter de justifier a posteriori une décision mal préparée ; convenez qu’il y a d’autres priorités que la fermeture d’Albert Samain ; notamment, les travaux à réaliser d’urgence dans d’autres établissements militent en faveur du maintien de cette école.

Enfin, même si Montigny le Bretonneux n’a plus de réserve foncière pour construire, le terrain d’Albert Samain ne doit pas être l’enjeu de spéculation immobilière.

Pour toutes ces raisons, nous nous opposons à la fermeture du groupe scolaire Albert Samain.

Veuillez agréer Monsieur le Maire, l’assurance de notre considération en espérant que la raison et la réflexion l’emporteront.

 

                               Le Collectif des parents d’élèves et riverains du groupe scolaire Albert Samain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article